Introduction

En 1663, Sir Boyle observe une lueur en réchauffant un diamant dans l’obscurité. Ce fut seulement dans les années 1930 que les scientifiques s’intéressèrent à l’accumulation d’énergie dans les puits de potentiel. En 1950, la thermoluminescence commença à connaitre un réel essor en se basant sur des méthodes fiables.

Mais la thermoluminescence c’est quoi ?

La thermoluminescence est une méthode de datation s’appliquant aux matériaux cristallins (comme le quartz, la terre cuite, les roches volcaniques …).  Elle se base sur la mesure de l’accumulation d’énergie stockée dans les puits de potentiels. Lors de la chauffe d’un objet à forte température, les électrons accumulés se libèrent sous forme de lumière (photons). En étudiant la quantité de lumière émise on peut en déduire la quantité d’électrons stockée. Or la quantité d’électrons stockée est proportionnelle à l’exposition de l’objet à la radioactivité. Selon la provenance de l’objet, il a subit une radioactivité plus ou moins élevée, en étudiant les milieux les scientifiques peuvent donc déduire l’âge de l’objet. En effet, plus l’objet est vieux plus il a été soumis à la radioactivité donc les puits de potentiels sont plus remplient d’énergie. Lors de la chauffe la quantité de lumière émise est donc plus ou moins grande. On peut mesurer  cette émission lumineuse grâce à une machine.

 

La thermoluminescence s’applique à plusieurs domaines comme la dosimétrie, la géologie, la paléoclimatologie, l’archéologie et la géothermie. Elle peut dater des objets qui ont jusqu'à 100000 ans d’âges. Nous nous spécifierons a la datation des objets d’art.

 

Dans un premier temps nous nous arrêterons aux principes physiques de la thermoluminescence et à ses applications, puis nous expliquerons le fonctionnement de la machine permettant de calculer l’âge des échantillons. Notre troisième partie sera spécifique  à l’art, nous analyserons 2 objets d’art de natures différentes, en précisant leurs histoires et en étudiant des expériences de thermoluminescence faites sur ces objets. Cette partie nous servira d’expérience. Enfin, nous nous pencherons sur les limites de la méthode et la falsification d’objets d’art.

 

Comment le stockage d’énergie accumulé dans les puits de potentiel dans certains matériaux cristallins peut se mesurer grâce a la thermoluminescence afin de dater un objet d’art et donc d’identifier son authenticité ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×